Sébastien Stoskopff – Un mâitre de la nature morte

Sébastien Stoskopff était un peintre alsacien (né à Strasbourg en 1597 – mort à Idstein en 1657). Après l’éducation chez Daniel Soreau à Hanaue, Stoskopff s’installe à Paris, dans le quartier de Marais, près de la rue Vieille-du-Temple. Ses oeuvres sont présentes dans les plus grandes collections de l’époque.

Le domaine le plus négligé dans la peinture française du XVIIè est incontestablement celui de la nature morte… L’exception, c’est Sébastien Stoskopff!

La Nature morte aux livres et à la chandelle peinte en 1625 et conservée à Rotterdam reste une des premières du genre -, les représentations des cinq sens, de la vanité ; il crée aussi des « tables mises » et des cuisines très originales qui s’inscrivent parfaitement dans l’évolution de la production parisienne.

L’originalité des oeuvres de Stoskopff réside dans leur composition et dans le traitement particulier de la lumière.

Très apprécié à son époque, il fut considéré comme l’un des plus grands maîtres de la nature morte. Le Musée de l’Oeuvre Notre-Dame de Strasbourg possède une collection de ses tableaux.

En 1641, Sébastien Stoskopff est à nouveau à Strasbourg, le centre artistique et intellectuel. Les Corbeilles de verres font partie des sujets de prédilection de la période strasbourgeoise de Sébastien Stoskopff.

Ses oeuvres sont marquées à la fois par la continuité et par l’innovation : les scènes de cuisine, les déjeuners, les vanités… La Grande Vanité (1641, Strasbourg, Musée de l’Oeuvre Notre-Dame) une interprétation particulièrement intéressante. Ensuite, des sujets nouveaux apparaissent : les orfèvreries et les corbeilles de verres, et de saisissants trompe-l’oeil.

” Art, richesse, puissance et bravoure meurent
Du monde et de ses œuvres rien ne demeure
Après ce temps viendra l’Eternité
Ô fous ! Fuyez la vanité ! “

Stoskopff a souvent comme clients des princes allemands réfugiés dans la capitale alsacienne ; c’est auprès de l’un d’eux, le comte Johannes de Nassau-Idstein qu’il meurt, sans doute assassiné dans des conditions très obscures…

L’art de Stoskopff est unique.

M.N.

About necessities123editor

Necessities123... "We live in an age where unnecessary things are our only necessities." [O. Wilde]
This entry was posted in Art: Ars altera pars, History of art and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s